Quels sont les critères de base pour bien choisir son chocolat ?

0
294

En plus de présenter une surface lisse, le bon chocolat doit fondre avec onctuosité. Dans le même temps, il doit être fabriqué avec des fèves de meilleure qualité et respecter un processus de conservation et de transformation strict. Tous ces facteurs justifient la nécessité de prendre en compte certains critères de base avant de choisir sa tablette de chocolat.

Les étiquettes

Dans le principe, le choix du bon chocolat part de la lecture des étiquettes. En effet, il faut vérifier sur les facettes de l’emballage les différents éléments entrant dans la composition du produit. De cette façon, il est facile de détecter les chocolats industriels et de les différencier des chocolats artisanaux. En réalité, ce sont ces deux catégories de fabrication qui existent sur le marché.

En guise de précision, les chocolats industriels sont composés de produits riches en gras susceptibles de nuire au consommateur. Quant aux chocolats artisanaux, ils sont accompagnés de la mention « cacao » ou « pâte de cacao ». Ils sont les plus recommandés par les chocolatiers et les professionnels du secteur.

D’une manière générale, la présence d’additifs est mentionnée sur leur emballage.

La fève de cacao

La qualité du chocolat dépend aussi en partie de la provenance de la fève de cacao. Aujourd’hui, ce produit agricole est cultivé dans différents pays du monde. Techniquement, les spécificités de la fève et son arôme tiennent compte de sa zone de provenance ou du terroir.  

Dans cet ordre d’idées, les nouveaux amateurs du chocolat seraient assez intéressés par les chocolats malgaches. Ce qui est certain, les meilleurs chocolats sont ceux fabriqués à base de fèves de cacaoyers sans ajout de matières grasses végétales. Le portail-du-chocolat.fr propose un guide à ce sujet.

Il faut noter que la plateforme préconise de préférer les chocolats d’origine, les grands crus et les chocolats de domaine.

L’arôme

Ce qui intéresse aussi chez un bon chocolat, c’est son arôme. Seulement, ce critère est également lié à la zone géographique du produit. Dans la foulée se distinguent :

  • Les chocolats d’Afrique

Le continent est le premier producteur avec la Côte-d’Ivoire. D’une manière générale, les chocolats d’Afrique sont ronds en bouche.

  • Les chocolats du Pérou et du Brésil

Comme pour la plupart des chocolats de l’Amérique latine, les produits péruviens et brésiliens ont un arôme légèrement fumé et acidulé.

  • Les chocolats du Mexique

Les chocolats du Mexique sont durs et moins fondants en bouche.

La finesse

Le critère de la finesse a rapport avec un certain nombre d’éléments. En premier lieu, cela prend en compte la couleur du produit. En effet, le bon chocolat est souvent conçu sous une couleur acajou foncé. La tablette a un dessous lisse et le produit ne présente aucune trace blanche.

Secundo, le bon chocolat est celui qui se casse d’un coup sec au touché. À ce sujet, le son que produit la cassure est plus net si le produit est fort riche en cacao. Sous la dent, il fond sans effort avec un goût exquis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.