Serge Couzigou, un homme tout chocolat qui sait fondre ou qui fait fondre


Après son tour d’Europe, où il s’est aguerri aux différentes méthodes de fabrication du chocolat et de la confiserie, Serge Couzigou revient en France, fort d’une formation solide et éclectique,
 
puis s’installe avec son épouse, Monique, à Villeneuve-Sur-Lot, dans le département du Lot-et-Garonne.
 
Il confectionne de précieux bonbons, des glaces aux parfums envoûtants et de goûteux desserts qu’il expose dans un lieu ravissant qui tient davantage de l’écrin que d’une boutique traditionnelle.
 
Du reste, l’enseigne portera le nom de bonbonnière. Cependant, une décennie plus tard, il entend à nouveau l’appel au voyage et le bruit des vagues le guide jusqu’à Biarritz où il fait une rencontre décisive en la personne
 
de Pierre Henriet. Ce dernier lui avoue penser céder sa célèbre maison éponyme mais seulement à un professionnel, auquel lui seul aura décidé de passer le flambeau.
 
Les prétendants sont nombreux tant la mariée est belle et c’est Serge Couzigou qui l’emporte. Il est ravi de relever ce défi et préside aux destinées de cette belle enseigne à partir du mois de septembre 1977.
 
Il laisse libre cours à son imagination, invente, crée sous les regards émerveillés de ses clients. La presse " le Figaro", "le Point", "l’Express", se fait l’écho du savoir-faire de ce jeune magicien qui désormais fait de belles unes.
 
Cette fantastique aventure durera jusqu’au 30 juin 2006, âge de sa retraite de l’univers de la production.
 
Retraite oui mais pas inactivité pour autant !
 
Heureusement, le Musée du chocolat, qu’il a créé en 1996 est là pour lui rappeler son rôle de missionnaire du chocolat.
 
Premier Musée privé en France, l’endroit a une triple vocation :
 
         - celle d’exposer une collection d’objets aussi insolite que remarquable,
 
         - celle de diffuser et de faire connaître auprès d’un large public les actions des nombreuses associations qui oeuvrent dans l’ombre pour la sauvegarde du chocolat.
 
A titre d’exemple, Serge Couzigou vous révèlera les difficultés rencontrées par les planteurs de cacao dont les cacaoyers sont menacés par les maladies et dont les plantations sont concurrencées par l’introduction de plantes illicites au
 
rapport bien plus intéressant… Il évoquera avec vous le rôle prépondérant de l’Académie Française du Chocolat et de la Confiserie dont il fut le Président pendant 10 ans, poste occupé actuellement par Xavier Conraux.
 
Une visite riche en émotions s’offre à vous !